Quatre concours littéraires en Charente-Maritime


La qualité d’une écriture et l’inspiration sont des dons qui s’éveillent tôt ou tard – c'est-à-dire à l’âge de la retraite et qui s’épanouissent d’abord quand on les complimente ce qui, dans un premier temps, est le fait des parents et des amis.


Mais être publiquement reconnus est le rêve ultime de nombreux écrivains et poètes amateurs qui, dans nos villes et nos campagnes, attendent alors l’occasion qui passe.


Les concours littéraires sont justement cette occasion qui passe.

Ils sont régulièrement proposés par des sociétés ou des associations littéraires d’origine régionale ou nationale.

Les amateurs adressent alors leurs nouvelles ou leurs poésies à un jury qui les examinent, les écartent ou les consacrent, faisant alors un heureux, l’auteur, et des heureux, les auditeurs ou les lecteurs.


L’association La Saintonge Littéraire implantée depuis longtemps en Charente-Maritime, dont l’audience est nationale grâce à la diffusion de sa publication trimestrielle, organise, comme chaque année depuis plus de vingt ans, quatre concours littéraires :


  • le concours baronne Marie de Buttlar, pour une nouvelle au sujet libre, de huit à dix pages, dont le premier prix est doté de trois cents euros,

  • Le concours André Martineau, pour une nouvelle policière, de huit à dix pages, doté, lui aussi, de trois cents euros,

  • Le concours de poésie classique Henri Montarras,

  • Un concours de poésie libre.



La réception des textes est clôturée au cours du mois de mai.

Consulter la rubrique "Règlement des concours" sur ce site.












ˆ




Créer un site
Créer un site